0 5 minutes 3 semaines

Pour ce qui est de savoir faire un tissage, cela demande un peu de savoir-faire en général. Les gens peuvent trouver le procédé un peu compliqué surtout dans le cas où ils le font pour la première fois, ou s’ils n’en ont pas l’habitude. Les interlocuteurs ont le choix en général entre un tissage ouvert et un tissage fermé. Pour le plus simple, il est conseillé de choisir un tissage ouvert. Le procédé se fait dans le cadre de cinq phases.

L’importance de la préparation des cheveux

Parmi les phases importantes d’un tissage, la préparation des cheveux naturels est une étape primordiale. Pourquoi cette étape est importante pour faire un tissage ? Parce qu’il est question de protéger les cheveux naturels. Il est donc important que ces derniers soient propres. Surtout qu’un tissage signifie que les cheveux vont rester longtemps tressés et sans respirer. Il est donc normal de s’inquiéter sur les dégâts que peut faire la saleté sur les cheveux dans ce genre de circonstance. Un simple lavage ne suffit pas. Une fois les cheveux lavés, il faut se munir d’une brosse plate avec des tiges rigides ainsi que d’un sèche- cheveux munis d’un diffuseur réglé sur température moyenne à forte.

Le but ici est de réussir à bien démêler l’entière chevelure et que cette dernière soit totalement sèche. Petite astuce pour aider à démêler les cheveux, l’usage d’un spray démêlant est parfois utile. Une fois cette préparation terminée, il faut faire un traçage des cheveux en nattes. L’accessoire indispensable pour cela est le peigne à queue. Attention, la raie principale doit être tracée en première au milieu de la tête. Par la suite, il faut faire un traçage des zones qui recouvriront le tissage à droite et à gauche de la raie principale.

L’étape du tissage ouvert des extensions sur les cheveux

L’étape du tissage ouvert des extensions sur les cheveux est l’étape où les choses sérieuses commencent. Ceci est souvent souligné dans les vidéos sur le thème de comment faire un tissage. Il est préconisé de nombreuses solutions pour cette étape. L’une d’elles est l’usage d’une bobine de fil, 10 aiguilles et une paire de ciseaux en plus des extensions. Les interlocuteurs peuvent se rassurer, ce genre d’accessoires est disponible dans les boutiques spécialisées pour extensions tissage cheveux. En parlant des extensions justement, les interlocuteurs ont l’embarras du choix en commençant par le Remy, le Virgin Hair et ainsi de suite. Les couleurs passent par de nombreux choix que ce soit du naturel au blond, roux, rose et ainsi de suite. Les interlocuteurs peuvent également choisir les textures allant de la lisse à l’ondulé, du bouclé à l’effet mouillé et en passant par le frisé. Pour en revenir à la couture du tissage ouvert, il faut également trois paquets d’extensions d’environ 100 grammes chacun.

La question de la finition et de la réalisation de la coiffure

Pour ce qui est des finitions du tissage, l’usage du spray démêlant est indispensable. Il en va de même pour le peigne à queue et le sèche-cheveux qui aident à aplatir les éventuelles bosses qui persistent ici et là. Cette étape demande du doigté pour ne pas brûler les cheveux. Et pour ce qui est de la réalisation de la coiffure, il est conseillé pour les débutants de passer par les mains d’un professionnel. Bien que cela présente un certain budget, le résultat est d’autant plus garanti qu’il s’agit d’un expert dans ce domaine. Les interlocuteurs peuvent également demander conseil à ces derniers pour ce qui est du choix de l’extension qui conviendrait le mieux à la carnation de la personne.