0 5 minutes 8 mois

Une formation Hygiène et Sécurité Alimentaire (HACCP) est requise pour tout service événementiel qui fournit des plats cuisinés (plats, jus fraîchement pressés à la demande) aux clients.

La formation HACCP s’adresse principalement aux professionnels de l’alimentation et des boissons qui entrent en contact direct avec les aliments. Les établissements de restauration concernés sont les suivants : les restaurants (ainsi que les bars et cafés où sont préparés les repas) les food trucks.

Depuis 2012, les établissements commerciaux d’alimentation et de boissons doivent avoir au moins un employé avec un certificat HACCP. C’est une obligation, et le DDPP est intransigeant face à de telles violations. Nous vous expliquons tout : quelles institutions doivent obligatoirement être formées, quelles institutions sont dispensées de cette obligation, et même les avantages de participer à une formation HACCP.

Quelles agences sont couvertes par les obligations HACCP ?

Les établissements qui sont concernés obligatoirement de cette formation HACCP sont :

-les restaurants dits traditionnels ;

– salons de thé pour la fabrication et la vente de pâtisseries ; 

-Hôtels ou clubs avec salons de thé ; 

-un magasin de restauration rapide; 

-Les restaurants dits mobiles, tels que les food trucks, les pizza trucks ;

– Il existe des stations dans le secteur de la restauration; 

-Restaurants que l’on peut trouver dans les trains, les avions, les bateaux, etc. ; 

-Une association qui prépare régulièrement des repas chauds. 

Si vous appartenez à l’une de ces catégories, il n’est pas toujours facile de savoir vers laquelle se tourner. Démontrer les avantages du logiciel HACCP : vous pouvez vous former rapidement, faire une pause ou revenir à tout moment.

Qui est distribué de la formation HACCP?

Tous les fournisseurs alimentaires ne sont pas concernés par cette obligation. Les entreprises exemptées des obligations de formation HACCP sont : 

-cuisinier à domicile; 

-L’industrie alimentaire (boulangerie, pâtisserie, boucherie, restauration) vend des produits sans place assise, et vend des produits lorsqu’ils ne peuvent pas être consommés sur place ; 

-Dîner à l’hôtel, si les plats servis sont uniques, élaborés avec des produits locaux, et servis à la table familiale ; 

-Les personnes qui manipulent des aliments à titre individuel sont clairement exclues de cette obligation.

Qui a un certificat de formation HACCP de facto ?

Certaines personnes, au cours de leur carrière, n’ont pas besoin de formation HACCP pour obtenir un certificat. Par conséquent, certains professionnels diplômés de certaines écoles n’en ont pas besoin. C’est particulièrement vrai pour ceux qui ont un BEP en cuisine ou en restauration ou un CAP en cuisine. Vous pouvez retrouver la liste exhaustive de ces diplômes sur le site legifrance.

De plus, si vous justifiez d’une expérience de plus de trois ans en tant que cadre ou opérateur dans une structure de l’industrie agroalimentaire, vous avez effectivement obtenu une attestation de formation HACCP.

Quels sont les bénéfices de la formation HACCP pour leurs activités ?

Certes, comme nous l’avons vu précédemment, certaines personnes sont dispensées de la formation HACCP. Cependant, si vous souhaitez démarrer une activité de restauration, ou si vous avez des questions sur les procédures en hygiène alimentaire, nous ne pouvons que vous recommander de suivre une formation. En effet, dans tous les cas, il vous incombe de respecter un certain nombre de règles d’hygiène. Dans ce cas, nous vérifierons que vous respectez toutes les règles et normes d’hygiène. Sans formation, vous aurez du mal à respecter tous les points de contrôle que la DDPP effectue. Généralement, en plus de vérifier que vous avez reçu une formation HACCP, la DDPP vérifiera également que :

-si les locaux sont correctement meublés et répondent aux normes d’hygiène ;

– le respect des procédures d’entretien et de nettoyage des locaux ; 

-Si l’hygiène des employés est respectée; 

-s’il existe des mesures de lutte contre les ravageurs ;

– Si les températures du réfrigérateur et du congélateur sont bien respectées ;

– S’il existe bien un plan de contrôle sanitaire ; 

-Si la méthode HACCP est suivie.